• 11° message

    Message de la Maison de l'Inspir

    " Avec le cinquième entraînement, notre voyage arrive à une étape. C'est le moment où nous nous arrêtons dans notre périple pour, du haut de la dune ou de la montagne, avoir une vue panoramique sur les entraînements et chercher à comprendre tout ce qui les relie un peu comme on voit dans le fond de la vallée toutes les routes et les chemins qui relient les villages, avant de poursuivre notre route.

    Nous vous proposons cette semaine de revenir sur ce qui vous a vraiment touché dans les entraînements et fera que rien ne sera plus comme avant, de prendre le temps de le mettre en mots et/ou de trouver le mode d'expression qui lui convient: un conte, un poème, chanter, dessiner sculpter...

    Parce que « Seule la compassion est la réponse » (titre d'un enseignement de Thay); nous vous proposons cette semaine une petite pratique autour de la méditation sur la compassion appelée aussi « metta ». Une pratique simple que nous pourrions appeler variations autour de « qu'il soit heureux et en paix » et qui nous fera faire le plein de chaudoudoux à mettre dans notre cœur

    Qu’il (elle) soit heureux (se) et en paix

    Ø  Commencez par soi-même, au lever, au coucher, dans un de ces moments bénis de la journée où vous vous sentez bien « que je sois heureuse(x) et en paix »

    Ø  Dans votre pratique de la méditation assise; pour une personne que vous aimez ou si vous voulez soutenir une personne par votre pratique; adressez leur ces paroles «Qu’il (elle) soit heureux(se) et en paix. »
    Vos idées arrivent en masse et vous vous apercevez que vous pensez à une personne, un être sensibles; arrêtez vous sur son image, dites mentalement « Qu’il (elle) soit heureux (se) et en paix » et revenez à votre souffle, à l'expérience du moment présent.

    Ø  Tout au long de la journée offrez « Qu’il (elle) soit heureux (se) et en paix » à une personne que vous saluez, à celle que vous auriez préférer ne pas rencontrer, à celle que vous croisez au coin de la rue,

    Dans toutes ces circonstances, essayez de rester conscient des sensations corporelles, observez comment cette pratique prend corps en vous; à travers le regard, les expressions du visage, l'attitude corporelle. Est-il vraiment possible de souhaiter du fond du cœur « Qu’il (elle) soit heureux (se) et en paix » en étant complètement avachi? Et peut-être, observez que, dans l'intention qui précède l'action, il y a déjà une subtile modification corporelle.

    "Lorsque nous souhaitons que tous les êtres dans toutes les directions soient heureux, l'intention d'aimer naît en nous". – Nargajuna

     

     

    Nous vous invitons à lire le chapitre 2 du livre « Enseignements sur l’Amour » par Thay et pour ceux et celles qui souhaitent nourrir leur enfant intérieur vous trouverez dans la rubrique « retraite d’hiver » un  conte pour se réjouir : « les chaudoudoux. ». 

    Pour vous encourager avec la pratique de la relaxation totale, lisez le témoignage de l'une de nos amies avec son expérience de guérison grâce à la relaxation profonde. (dans la rubrique " guide de pratique")

    Belle semaine à tout le monde! "

    Totalité du message sur le blog de la Maison de l'inspir