• 9° message

    Parler et écouter en Pleine Conscience

    Pour la plupart des gens, le Quatrième Entraînement à la Pleine Conscience est le plus difficile à mettre en pratique : avec sa langue l’homme a déclenché plus de guerres et créé plus de souffrances qu’avec n’importe quel autre muscle de son corps !

    Il est crucial d’apprendre à parler avec bienveillance, pour rétablir la paix et l’harmonie dans nos relations et dans notre environnement. C’est seulement lorsque nous recourons à une parole aimante que l’autre personne est capable de nous écouter.

    Voici quelques petits exercices pour vous aider avec cette pratique : 

    - Entraînez-vous à respirer trois fois avant de parler et vérifiez si ce que vous avez à dire est vraiment important. Ecrivez votre expérience  dans votre carnet de la retraite d’hiver.

     - Demandez-vous avant de parler « Est-ce-que je vais dire est gentil, vrai et nécessaire ? »

     - Prenez l’habitude de sourire avant de parler.

    Laisser le téléphone sonner trois fois, en faisant deux ou trois respirations avant de répondre. Ainsi au moment de prendre le combiné, vous serez vraiment « là » à la fois pour vous-même et pour votre interlocuteur.

    L’écoute consciente est une capacité que l’on met des années à développer. Apprendre à écouter les sentiments qui se cachent derrière les mots est un art : l’art de l’écoute consciente.

    Sommes-nous capables de vraiment écouter ? Il nous arrive parfois d’écouter, mais le plus souvent nous ne prêtons pas l’oreille à ce qui nous est vraiment dit.

     

    L’écoute profonde est un art qui demande un certain entraînement surtout si l’on souhaite parvenir à pouvoir écouter les mots durs, les jugements, les récriminations et les perceptions erronées que peut nous formuler un être cher qui se sent blessé. Lorsque l’on écoute avec compassion, de véritables transformations surviennent, à la fois chez celui qui écoute et celui qui parle. Quand on apprend à se connaître en tant qu’êtres humains et amis potentiels, on découvre également de nouvelles choses sur soi-même et sur les autres. S’écouter mutuellement avec compassion, sans s’interrompre, est véritablement une expérience réciproque.

     

    Exercices pour la semaine :

     - Si quelque chose ou quelqu’un vous contrarie cette semaine, demandez-vous, «Est-ce mon manque de compréhension qui me fait souffrir ? » Notez les révélations que vous apporte cette pratique.

     - Ecrivez ce que vous « tolérez » dans la vie, actuellement. Puis, notez les cinq premières mesures que vous pouvez prendre pour amorcer un changement.

     - Chaque jour de cette semaine, dites au moins à trois personnes ce que vous appréciez en elles ; prononcez leur nom et dites merci.

     

    Belle semaine à toutes et tous.