• Conte zen

    Voici un conte :

    Il était une fois...un petit point lumineux qui apparut un soir, devant moi, alors que je contemplais la limite ténue entre le noir de la colline d'en face et l'obscurité du ciel.
    Ce point lumineux était tout petit.
    Si petit que je me demandai bien pour quelle raison il pouvait retenir mon attention ''à ce... point''. Petit... et si loin de moi, si loin, là-bas, à l'horizon...
    Comme une étoile qui se lève à l'Est une nuit sans nuage, scintillant, minuscule, mais étrangement bien présent. Sans forme, sans véritable couleur, sans consistance apparente, sans attrait visible particulier, immobile dans l'instant, il a commencé à agir sur moi comme un aimant, tant il m'attirait.
    Pourtant, perdu parmi des millions d'étoiles plus lumineuses que lui, plus grosses et plus faciles à observer, j'aurais pu ne pas le remarquer...
    Était-ce le fruit de mon imagination ou bien une ''vue'' de mon esprit ? Un concept de mon mental ?
    Imagination...esprit...mental...concept...

    Pourtant, s'il m'arrivait de le perdre de vue un instant, très vite je recherchais l'endroit où il avait disparu et je le retrouvais avec une joie curieuse et enthousiaste.
    Ce soir là, j'ai pu l'observer deux heures durant avant de le perdre de vue, épuisé par mes efforts déployés pour ne pas le quitter des yeux...
    Le lendemain soir, à la même heure, le ciel dégagé me permit de le retrouver. Je remarquai alors qu'il ne montait pas sur l'horizon, comme le font tous les astres, le soir, à l'Est...
    Je compris alors qu'il ne s'agissait pas d'une étoile, ni même d'un astre...

    J'éprouvais un besoin curieux et impérieux de contempler cette infime lumière un peu plus chaque soir, et cette contemplation provoquait en moi un mieux être indéniable, sans que je sache pourquoi. Une sensation de calme, de relâchement, de détente, comme après une séance de relaxation...
    Calme...relâchement...détente...relaxation...

    Je cherchais naturellement à l'identifier, sans y parvenir. Que pouvait-elle représenter ? Que pouvait-elle signifier ?
    En me posant ces questions auxquelles je ne trouvais pas de réponse, je compris cependant peu à peu que cette petite boule lumineuse qui s'imposait à moi, n'était pas dans le ciel. Elle n'était pas non plus sur la terre, mais n'était pas pour autant le fruit de mon imagination, n'était pas non plus un rêve, ni une illusion ou une idée fixe que le mental m'imposerait.
    Non non, rien de tout cela. Ce petit point lumineux était.... en Moi ! Au plus profond de Moi !
    Ce fut une prise de conscience bouleversante !
    Et cette révélation modifia définitivement la perception que j'en avais jusqu'alors.
    Il venait de m'apparaître nettement plus gros, nettement plus lumineux.
    A cet instant, très ému, je relâchai mon attention et choisis de le ''quitter volontairement'' pour la soirée.
    Je passai alors toute la nuit à méditer sur lui...
    Le lendemain matin, au réveil, je me tournai vers l'endroit où j'avais pris l'habitude de le contempler le soir, et ...je le vis !
    Puisqu'il était en moi, je compris qu'il allait pouvoir m'apparaître où et quand je le voulais...
     
    C'était il y a plusieurs années, mais je ne sais plus tout à fait quand...

    Par la suite, et rapidement, il m'accompagna partout où j'allais, quoique je fasse mais surtout lorsque je me posais, et pour tâcher de percer son mystère, je me concentrai de plus en plus souvent sur lui.
    Noyé dans l'immensité de mes pensées, à des années lumières de ma conscience, il semblait toujours vouloir m'interpeler, m'appeler, me parler...
    Mais je n'entendais encore rien, aucun son, aucune parole. Seule sa vision insistante était présente.
    Je le voyais même les yeux fermés, et curieusement, il ne me gênait pas, bien au contraire, je commençais à l'aimer.
    Je commençais à aimer une lumière minuscule ?!?
    Cette deuxième prise de conscience m'interpella. J'en ressentis une émotion indicible.

    Aimer, Lumière...conscience...émotion...

    Un matin, à mon ''éveil'', je décidai une fois de plus de l'observer avec une attention particulièrement appuyée.
    Je m'installai une fois de plus confortablement assis, le dos bien droit, comme en méditation, et dirigeai toutes mes pensées vers elle.
    Et ce jour là, après quelques minutes seulement, je restais stupéfait : le petit point lumineux avait encore grossi ! De plus, il me sembla avoir acquis une forme...et une couleur : il était devenu franchement blanc.
    Une joie immense et inattendue m'envahit et je sentis une douce et mystérieuse chaleur au creux de l'estomac.

    Mais qu'était-ce que cette lumière grandissante qui ne me quittait plus ? Qui me prodiguait tant de bien-être ?
    Je me posais ces questions sans inquiétude. J'éprouvais simplement le désir que cette lumière grandisse. Je sentais qu'il fallait qu'elle grandisse ! Encore ! et encore ! C'était une intuition...
    Désir, lumière, intuition...

    Et toujours lorsque mes pensées la quittaient quelques temps, c'était avec un plaisir immense que je la retrouvais dans la méditation.
    Elle venait à moi avec un naturel auquel je m'habituai très vite.
    Et un jour, je l'entendis enfin me dire : ''Je t'aime et je suis là pour toi. Et c'est bien ainsi !''
    J'en éprouvai un vif apaisement, et je m'emplis de gratitude...

    Au bout de quelques temps encore et au fil de mes méditations le petit point lumineux devint une belle lumière fixe, à peu près ronde. Je lui trouvais parfois la forme d'un cœur.

    Son éclat s'étalait, imprégnant progressivement et encore davantage mon esprit.

    Comme la lumière d'un bout de tunnel grossit et augmente en intensité au fur et à mesure qu'on s'en approche, pour éblouir de soleil à la sortie, de minuscule et ténu, le petit point lumineux était devenu éclatant !
    Éclat, cœur, éblouir, soleil, intensité...

    Plus il grossissait, plus il était lumineux, plus il semblait m'apporter son soutien, son aide, son énergie.
    Quelle force ! Mais quelle force incroyable ce petit point lumineux avait fini par me transmettre !
    Quel meilleur discernement je disposais depuis son apparition !
    Un chemin vers la Vérité, un reclassement des vraies valeurs de la Vie humaine !
    Un sens profond de l'existence ! Un véritable bonheur de VIVRE chaque instant !
    Un Amour sans limite des autres et de leur existence, de leur chaleur, de leur partage, de leur présence !
    Discernement...vérité...vivre...amour...

    Au fil des années qui suivirent, j'ai bien sûr souvent médité sur ce point lumineux, qui s'était considérablement rapproché de moi.
    Le temps est passé.
    
Aujourd'hui, j'aimerais que sa lumière m'envahisse totalement, qu'il soit partout en moi, dans mon cœur, dans mon sang, dans mes mains, dans mon ventre, dans ma tête. Qu'il atteigne toutes les couches de mon corps , mais aussi toutes les couches de mon esprit.

    Cette lumière devenue éblouissante et omniprésente dans mon quotidien, cette lumière qui me soutient, que je soutiens, qui me guide, que je guide, qui me transmet la vie et l'Amour, et à qui j'essaie d'en transmettre tout autant, ce qui était cette infime lumière, comme une part de moi-même, qui éclaire mon chemin vers l'éveil, ce petit point lumineux aperçu un soir, c'est.........
    l'Amour, c'est l'esprit, c'est l'imagination, le mental, les concepts, le calme... le relâchement... la relaxation... la détente... la méditation... l'émotion... le désir... l'intuition... l'éclat... le cœur... l'intensité... le soleil... le discernement... la Vérité...

     

    C'est LA VIE ! C'est Toi, C'est Moi, C'est Vous, C'est Nous....

                                            Michel.
                                            Caremeau le 7 septembre 2012.