• La route humaine

     
    " Arrivant les mains vides, repartant les mains vides, voilà l'humain.

    Quand vous venez au monde, d'où venez-vous ?

    Quand vous mourrez, où allez-vous ?

    La vie est comme un nuage flottant qui apparaît.

    La mort est comme un nuage flottant qui disparaît.

    Le nuage flottant n'existe pas à l'origine.

    La vie et la mort, arriver et repartir, sont également ainsi.

    Mais il y a une chose qui demeure toujours claire.

    Pure et claire, elle ne dépend ni de la vie ni de la mort.


    Quelle est donc, alors, cette chose pure et claire ? "

     

    Auteur Inconnu