• La vie

    Si souriante et séduisante, un jour.

    Si triste et pénible, un autre jour.

    La vie ne semble pas en reste.

    Elle se défile au temps qui court.

    Tout en dévoilant ses facettes les plus subtiles.

    Mais gare à celui qui veut la saisir.

    Bien même si elle nous fait signe de venir.

    Sa liberté et ses humeurs sont ce qui la tire de son sommeil.

    L’accepter telle qu’elle est n’amène pas à s’assurer d’un bonheur contemplatif, unique et entier.

    Elle seule, en effet, décide de s’attacher aux êtres quoi qu’ils soient.

    Car elle seule guide chaque être vers sa plénitude et son accomplissement.

    Oh !!! Soit adorée et sanctifiée pour tout ce que tu as déjà réalisé.

    Dans ce champ du possible, reste cette main douce et ferme, qui remplit nos âmes à chaque journée.

     

                       Dimitri, Lascoutch, la cabane du moine,

                                           31 mai 2012.